MetaMorph: Dungeon Creatures est un jeu d’action développé par le studio anglais Firefly Labs et publié par FireFly Studios.

Avant tout, je tiens à signaler que lorsque j’ai testé ce jeu, et bien, il était en accès anticipé. Franchement, je n’ai pas trouvé ce qui n’était pas achevé dans MetaMorph: Dungeon Creatures, tout était bien… bon, peut être que ce qui manque dans le jeu se situe dans des niveaux éloignés que je n’ai pas encore visité, peut être !

Une autre chose, Firefly Studios, tout le monde les connaît. C’est le studio anglais spécialisé dans les jeux de stratégie et de tactique comme Stronghold 2: Steam Edition (sorti en octobre 2017) et bien d’autres.

Mais parlons de MetaMorph: Dungeon Creatures.

Introduction à MetaMorph: Dungeon Creatures

Hormis le chat qui vous fait ses gros yeux, quel est l’animal terrestre le plus mignon et le plus inoffensif possible ? Nous sommes d’accord, c’est le lapin, bien évidemment !!

Vous jouez donc un lapin… NON, je vous rassure, ce n’est pas un jeu bisounours, loin de là. Votre personnage est donc un lapin humanoïde (genre les vieras dans Final Fantasy mais avec un air beaucoup plus lapin et moins humain) et manie parfaitement toutes les armes comme un vrai chevalier ! Vous commencez l’exploration du chateau avec juste une dague à la main et en connaissant une botte secrète, « la toupie ».

Ce chateau est immense et plus vous vous enfoncez dans les niveaux souterrains, plus les ennemis sont coriaces et plus les pièges risquent de vous blesser. Rassurez-vous, vous trouverez en quantité des cristaux bleus permettant de recharger votre mana (vous utilisez de la mana pour vos bottes) ainsi que des carottes et des hamburgers pour remplir votre barre de vie.

Rapidement, votre personnage le lapin va rencontrer un autel consacré à un dieu Ogre qui va vous transmettre le pouvoir de vous changer en ogre ! La différence de l’ogre avec le lapin, et bien, l’ogre est lent, il se déplace comme un escargot, il esquive plus difficilement les coups mais, lorsqu’il frappe, il fait mal, très mal !

Je ne l’ai pas débloqué, mais par la suite, vous trouverez une troisième créature que vous allez pouvoir incarner, un feu follet !

Quelques points autour du jeu

L’or est toujours important dans un jeu, c’est le moyen d’avoir plus de points. Dans MetaMorph: Dungeon Creatures, l’or est encore plus important car c’est le seul moyen pour progresser de niveau. Laissez moi vous expliquer. Votre, enfin vos personnages progressent de niveau MAIS pour qu’ils accèdent vraiment au niveau débloqué, il faut payer.

Attendez, ce n’est pas fini. Vos pouvoirs spéciaux (comme « la toupie » chez le lapin, par exemple), vous allez en acquérir d’autres en progressant mais, tout comme les niveaux, vous pouvez les monter de niveau et … vous avez compris, bien évidemment, il faudra utiliser votre or !

Un élément que je n’ai pas assez abordé, ce sont les combats. A vous de choisir le personnage qui convient le mieux pour affronter vos adversaires. Sachez que l’ogre est mauvais contre les squelettes mais efficace contre les chefs. Si vous vous trouvez face à une nuée d’ennemis, fuyez et trouvez la protection d’un piège, vous savez, ces roues qui se déplacent toutes seules, elles feront un massacre parmi vos adversaires !

Ma conclusion

Même si MetaMorph: Dungeon Creatures est en accès anticipé, c’est clairement un excellent jeu indépendant que je ne peux que conseiller à tous les joueurs amateurs de hack’n slash. Ici, tout est bon, le graphisme, l’histoire, la programmation, le scénario, les possibilités, le gameplay, bref, rien à jeter !

Alors, qu’est-ce que vous attendez ? Foncez dans la boutique de Steam, achetez MetaMorph: Dungeon Creatures et lancez le de suite. En plus, et c’est un point qui compte, son prix est très accessible puisqu’il fait moins de 10 euros.

MetaMorph: Dungeon Creatures est disponible depuis le 13 décembre 2017 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive devrait être disponible courant 2018.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]