Endzone – A World Apart est un jeu de survie développé par le studio allemand Gentlymad Studios et publié par Assemble Entertainment.

Ce n’est pas le premier jeu du studio, les précédents n’ont rien d’exceptionnel mais ont du permettre à Gentlymad Studios d’acquérir l’expérience nécessaire pour réaliser l’excellent Endzone – A World Apart. Quand à l’éditeur Assemble Entertainment, ils sont à l’origine de nombreux jeux dont la célèbre série de jeux d’aventure Leisure Suit Larry.

Pour la catégorisation, Endzone – A World Apart est considéré par les auteurs comme un jeu de simulation de développement de ville, un city builder comme disent les anglophones. Je suis d’accord, mais, ça me semble plus que ça. Vous dirigez un groupe d’individus ayant survécu à un hiver nucléaire, vous êtes dans un monde post-apocalyptique et il faut mener votre population vers le haut, continuellement, sinon, ils s’occuperont de vous et la partie sera alors terminée.

Je tiens tout de même à préciser que lorsque j’ai joué à Endzone – A World Apart, il était alors en accès anticipé… mais, je ne comprends pas pourquoi, tout me semble parfait !

Introduction à Endzone – A World Apart

Nous sommes en 2171, 150 années après l’attaque terroriste globale ayant provoqué l’explosion de nombreuses centrales nucléaires à travers le monde. Vous dirigez un groupe de survivants (10 adultes) qui vient de sortir de son abris et vous garez votre mini-bus pas loin d’un lac. Dans ce mini-bus se trouve suffisamment de provisions et de ressources pour réussir votre installation.

La première des choses à construire est un collecteur d’eau (vous dites à deux adultes de s’occuper des constructions) suivi d’une jetée sur le lac pour pouvoir récupérer facilement de l’eau potable. Vous assignez trois survivants à cette tâche. Pour la boisson, c’est bon. Maintenant, pour l’alimentation, vous construisez une cabane de pêcheur (avec une personne récoltant des poissons) et un grand champ (j’ai mis un fermier pour un champ de patates). J’ai construit plus tard la baraque pour le chasseur !

Vos survivants sont très pudiques et ils dorment à la belle étoile, les femmes d’un côté, les hommes de l’autre. Comme vous avez besoin d’agrandir votre communauté (oui, vous accueillez des survivants étrangers, mais ils ne sont pas nombreux), vous construisez des cabanes pouvant accueillir juste deux adultes (bien sûr, une femme et un homme) et trois enfants. La nuit, votre population va croitre !

Ce n’est que le début… ensuite, ça va être la récolte de ressources (bois, déchets, nourritures, plantes, etc), tri des déchets, fabrication d’équipements, mise en place de loisirs, d’un système de santé, etc.

Quelques points autour du jeu

N’oubliez pas que vous êtes dans un monde post-apocalyptique. Vous allez découvrir que certaines zones sont contaminées… soit vous les contournez, soit vous demandez à vos survivants d’enlever tout ce qui est toxique (ne me demandez pas ce qu’ils en font !).

Les jours passent et la nuit, vos survivants travaillent 50% moins vite… ils doivent surement dormir le reste du temps !!

Il y a aussi un bâtiment pour les explorateurs, c’est l’occasion pour vous de découvrir votre environnement et surtout des ruines qui peut être changeront complètement l’avenir de votre communauté.

Pour l’intégration des éléments Steam, les succès sont fonctionnels quand à la traduction, même si elle est réalisée dans six langues différentes, le français n’est pas disponible… juste l’anglais ! Les cartes viendront par la suite, sans aucun doute !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est tout simplement excellent. J’adore les jeux de ce style là. J’ai franchement hâte de voir la version définitive pour découvrir les autres bonnes surprises que ce jeu nous réserve.

Alors, c’est évident, je vous conseille sans plus attendre d’acquérir Endzone – A World Apart dans la boutique de Steam… si vous aimez les jeux de simulation de développement de ville, les jeux de survie et tout ce qui est post-apocalyptique, vous allez adorer !

Endzone – A World Apart est disponible depuis le 2 avril 2020 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive devrait être accessible pour fin 2020 / début 2021.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]