Cursed Castilla (Maldita Castilla EX) est un jeu d’action développé par les espagnols Locomalito et Gryzor87 et publié par Abylight Studios.

Dès que j’ai commencé à jouer à ce jeu, il m’a fait directement penser au célèbre jeu Ghosts’n Goblins (sorti en 1986 sur Commodore 64, l’ordinateur sur lequel j’ai découvert cette merveille). Les points communs sont le graphisme, le défilement à l’horizontal, le héros (un chevalier qui lance son arme pour supprimer ses ennemis) et l’ambiance de l’histoire.

Jeu d’arcade, jeu de plateformes ou jeu d’action ? Nous pouvons affirmer sans nous tromper que c’est un mélange des trois. C’est un jeu d’arcade car il est sorti en premier sur une borne d’arcade, c’est un jeu de plateformes parce que vous allez sauter dans tous les sens et c’est un jeu d’action car des méchants, vous allez en massacrer des kilos et des kilos.

Introduction à Cursed Castilla (Maldita Castilla EX)

Nous sommes en 1081 dans le Royaume de Castille (en Espagne). Un démon a transformé les larmes d’une sorcière en une clé qui a permis d’ouvrir les portes de l’Enfer. Le mal s’est introduit, au niveau du village de Tolomera del Rey, dans notre monde.

Le roi Alfonse VI de León a convoqué ses fidèles et preux chevaliers pour libérer son royaume du Mal. Le village de Tolomera del Rey est assigné à Don Ramiro et … c’est vous qui le jouez.

Vous allez devoir combattre des zombies, des démons et des monstres en tout genre. Certains vous laisseront une pièce d’or (très rarement) mais plus souvent, vous trouverez des coffres qui vous apporteront soit de l’or en plus grand nombre, soit une nouvelle arme (pour remplacer votre épée courte) ou soit un objet secondaire (par exemple, un bouclier qui fait office d’une vie en plus, ou bien une vie supplémentaire, ou bien une fée pour vous aider, ou bien …).

Personne n’est immortel et Don Ramiro ne l’est pas plus que les autres. Vous avez 3 vies, vous vous prenez donc trois coups et c’est fini !

Quelques points autour du jeu

Le jeu compte je ne sais combien de niveaux, par contre, ce que je sais, c’est que l’architecture de Cursed Castilla (Maldita Castilla EX) est la même que de nombreux jeux d’action où vous combattez pendant tout le niveau contre des ennemis plus ou moins forts pour terminer sur le chef, ultra fort. Le jeu compte au total 19 chefs (donc peut être 19 niveaux à moins que certains niveaux aient plusieurs chefs ?).

Ce que j’aime dans les jeux, c’est la difficulté progressive. Ici, si vous n’êtes pas un pro des jeux de plateformes et d’actions, vous allez en baver et devoir recommencer et recommencer encore.

Un élément qui m’a agréablement surpris, c’est le fait qu’il y ait 4 fins différentes. Je me demande bien quels sont les critères de réussite quand on sait qu’il n’y a qu’un seul chemin dans ce jeu et pas d’alternative !

Ma conclusion

Sans aucun doute, ce jeu va plaire à tous les amateurs : de combats, du Moyen Age et de sauver le monde du Mal.

Bien évidemment, je vous conseille d’acquérir Cursed Castilla (Maldita Castilla EX) tout de suite dans la boutique de Steam, cet excellent jeu indépendant vous coûte 12 euros, ce qui n’est pas énorme quand vous considérez le plaisir qu’il va vous apporter.

A posséder absolument et à avoir dans sa ludothèque.

Cursed Castilla (Maldita Castilla EX) est disponible depuis le 20 octobre 2016 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]